est-il nécessaire de remettre en état carrosserie de votre voiture avant de vendre ?

est-il nécessaire de remettre en état carrosserie de votre voiture avant de vendre ?

Pendant sa durée de vie, une voiture subit inévitablement les aléas de la circulation et de la vie quotidienne. Cela se traduit par des rayures, des égratignures, des bosses, des accrocs, de la tôle froissée, des pare-chocs enfoncés, des plastiques abîmés. En d’autres termes, toute une série de problèmes plus ou moins importants auxquels il est difficile d’échapper. https://pro-automobile.fr/ vous dit tout !!!

Il y a alors deux types de personnes. Ceux qui se précipitent pour remplacer la pièce endommagée, faire repeindre leur voiture ou changer la baguette de portière. Parfois, cela est pris en charge par l’assurance, mais rarement, surtout pour les petits dégâts qui coûtent moins cher que la franchise prévue dans le contrat. C’est donc un investissement, mais cela permet de garder sa voiture en parfait état en permanence.

Ces personnes peuvent donc arrêter immédiatement la lecture de cet article car il ne s’adresse pas à elles. La deuxième catégorie comprend ceux qui ne font rien tout de suite car « ce n’est pas grave et ça n’empêche pas de conduire »… Vous voyez ce que je veux dire ? Vous faites peut-être partie de cette catégorie ?

Mais ces procrastinateurs se retrouvent ensuite avec une accumulation de petits ou moyens défauts au moment de revendre leur voiture. Certes, ces défauts n’altèrent en rien le bon fonctionnement du véhicule, mais ils peuvent dissuader les potentiels acheteurs ou du moins les inciter à négocier fortement le prix. Et cela n’est pas bon pour les affaires.

Remettre en état est-il toujours la meilleure solution ?

Il est important de considérer la remise en état d’une voiture, mais il faut savoir que ce n’est pas toujours la meilleure option. Les travaux de carrosserie peuvent être très coûteux et la valeur ajoutée qu’ils apportent ne justifie pas toujours l’investissement. Explications.

Les petits travaux faits par soi-même : toujours rentable

Bien sûr, il ne s’agit pas de petits travaux que vous pouvez facilement faire vous-même à moindre coût. Cependant, il est tout à fait recommandé de passer un coup de polish, d’estomper les rayures superficielles avec un produit approprié ou de faire une petite retouche avec un stylo de la bonne couleur. Ces actions simples peuvent redonner vie et éclat à une voiture fatiguée, et ainsi éviter des négociations qui pourraient faire baisser le prix de plusieurs centaines d’euros.

Si la peinture est vraiment terne, il est toujours rentable de faire polir la carrosserie, que ce soit à la main ou par un professionnel avec une machine. Une peinture bien brillante ajoutera de la valeur à n’importe quelle voiture. Dans ce cas, c’est vraiment bénéfique. Il est même possible de faire réaliser un polish à la machine par un professionnel ou de faire appel à un débosseleur sans peinture pour les bosses les plus importantes. Ces services coûtent respectivement environ 250/300 € et en moyenne 80 € par bosse. Cela peut être rentable, surtout si le reste de la carrosserie est en bon état.

Les plus gros travaux : c’est de cher à très cher

Lorsqu’il s’agit de réparer une voiture d’occasion avec des éléments endommagés ou de la peinture à refaire, les coûts peuvent vite grimper. Par exemple, remplacer un pare-chocs avec peinture peut coûter entre 600 € et plus de 1 000 € dans un atelier de la marque. Le remplacement d’une portière, d’un capot, d’un hayon ou d’une aile peut coûter entre 700 € et plus de 1 000 €.

Il est également important de considérer le coût de la peinture, qui peut s’élever à au moins 300 € par élément de carrosserie. Ainsi, si vous avez besoin de repeindre deux pare-chocs abîmés, cela peut vous coûter entre 600 et 700 €. Ajoutez à cela le coût éventuel des réparations et des redressages.
Dans certains cas, il peut être plus avantageux de rechercher des pièces de carrosserie d’occasion dans une casse automobile plutôt que d’opter pour une nouvelle peinture. Cela peut être notamment intéressant sur les modèles plus anciens et courants. Les casses regorgent souvent de pièces compatibles, vendues entre 10 % et un tiers du prix neuf.

Même si vous trouvez une pièce dans une autre couleur, il est possible de la faire repeindre à moindre coût par rapport à un remplacement complet.
Une fois que vous avez estimé le montant des réparations nécessaires, il est important de déterminer si cela en vaut la peine financièrement.

Tout dépend de la valeur de votre bien, comme en immobilier !

Il faut raisonner par rapport à la cote de votre auto

Imaginons un scénario. Vous avez réussi à trouver des pièces d’occasion pour réparer une Renault Clio 3 de 2007 : un feu arrière à 100 €, deux pare-chocs à faire repeindre pour 700 € chez un carrossier, et une portière à remplacer trouvée en casse pour 150 €. Après quelques retouches et un bon polish, vous avez dépensé environ 1 000 € pour remettre la voiture en état. C’est déjà une belle économie par rapport aux 1 800 € qu’aurait coûté une réparation neuve chez le concessionnaire.

Mais combien est estimée cette Clio 3 ? Avec ses 130 000 km au compteur, en version Dynamique 5 portes équipée du moteur 1.5 dCi 85, sa valeur sur le marché est d’environ 3 900 €. Les dépenses que vous avez engagées représentent donc près de 26 % de sa valeur si elle était en parfait état. C’est beaucoup trop !

En réalité, même avec les pare-chocs et la portière endommagés, un acheteur potentiel ne négociera jamais plus de 25 % du prix estimé. Il serait donc préférable de ne remplacer que le feu arrière (obligatoire pour le contrôle technique) et d’accepter une réduction de prix de 500 à 600 €. Vous trouverez certainement preneur sans perdre autant d’argent.

Investir dans la réparation d’une Audi est plus rentable que dans une vieille voiture de marque généraliste. Prenons l’exemple d’une Audi A4 de 2016 : la facture pour repeindre les pare-chocs serait la même, mais le feu arrière neuf coûterait environ 270 € et ne serait pas disponible en casse.

Quant à la portière, vous en trouveriez une, mais pas de la bonne couleur, ce qui vous reviendrait à 450 € en incluant le montage et la peinture. Au total, cela représenterait environ 1 420 €. C’est plus cher que pour la Clio, mais cela ne correspond qu’à 8,5 % de la valeur de cette Audi A4 2.0 TDI 150 Design.

Dans ce cas de figure, étant donné que les acheteurs d’un tel modèle sont beaucoup plus exigeants, cet investissement est tout à fait rentable.

En général, sur une voiture valant moins de 5 000 €, si les réparations dépassent 15 % de sa valeur, il vaut mieux laisser l’état des pièces tel quel (ou faire uniquement les réparations que vous pouvez réaliser vous-même) et accepter une négociation ou bien afficher un prix initial plus bas.

Jusqu’à une valeur estimée de 20 000 €, n’investissez pas plus de 10 %. Et diminuez ce pourcentage au fur et à mesure que la valeur du véhicule augmente : par exemple, pas plus de 7 % pour une voiture valant 30 000 € et 5 % pour une voiture valant 40 000 €.

Il est également bon de savoir que chez les professionnels, les frais de remise en état (qui comprennent d’autres éléments en plus de la carrosserie) s’élèvent en moyenne à 800 € par voiture. Donc ne dépensez pas trop, cela pourrait vous porter préjudice.

Articles par catégorie

Publications similaires