Mobilité électrique

La démocratisation de la mobilité électrique : un mythe ou une réalité ?

Mobilité électrique : Le débat entre ceux qui peuvent se permettre d’acheter une voiture électrique et les autres fait rage. Les membres du gouvernement affirment que la voiture électrique est réservée aux élites, ce qui ne contribue pas à apaiser les tensions. Mais si nous voulons éviter que les Français ne rejettent complètement la voiture électrique, il est essentiel de proposer des modèles plus abordables. Quand aurons-nous une voiture électrique populaire ?

Il est vrai que les voitures électriques sont coûteuses à l’achat. Même les modèles d’entrée de gamme ne sont pas vraiment abordables, avec le modèle le moins cher (la Dacia Spring) commençant à 20 700 €, et fabriqué en Chine qui plus est. La majorité des voitures électriques se situent dans une fourchette de prix allant de 40 000 à 50 000 €, ce qui est hors de portée pour de nombreuses personnes. Contrairement à la Chine, l’offre de voitures électriques en Europe ne correspond pas à la demande.

Mobilité électrique : Des loyers pour faire passer la pilule

Les voitures modernes sont souvent proposées en location pour donner l’impression que les prix ne sont pas trop élevés. Les clients peuvent choisir entre la Location avec Option d’Achat (LOA), qui permet d’acquérir le véhicule à la fin du contrat, ou la Location Longue Durée (LLD), qui permet de changer de véhicule à la fin de la durée établie. Cela ressemble un peu à la tendance américaine de tout acheter à crédit, et de plus en plus de Français adoptent cette approche. Il est plus facile psychologiquement de dépenser 100, 200 ou 300 € par mois, même si à la fin, comme au casino, c’est toujours la banque qui gagne.

Cependant, en ce qui concerne les mensualités de location, les prix des voitures électriques peuvent varier du simple au double pour des modèles équivalents. Il faut donc faire attention aux offres publicitaires des constructeurs. Les prix attractifs proposés au départ, comme les offres à 99 € par mois, ne correspondent souvent pas au modèle réellement vendu au client. Cependant, ce n’est pas le cas chez Tesla, où il y a peu de différence entre l’offre de base et la version signée.

Si vous souhaitez recevoir la newsletter Watt Else dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici.

La baisse des prix des voitures électriques, une utopie ?

Il est courant que les premiers adoptants paient un prix élevé pour les nouvelles technologies, mais avec le temps, les prix ont tendance à baisser. Cela devrait également se produire avec les voitures électriques. L’arrivée de modèles plus abordables prévue pour 2024-2025, aux alentours de 25 000 €, devrait permettre d’élargir le public intéressé par les voitures électriques. Cela pourrait également aider à changer l’image selon laquelle les voitures électriques sont réservées à la classe moyenne et supérieure.

Elon Musk et Tesla pourraient également jouer un rôle important dans cette évolution. Si Tesla lance bientôt son modèle abordable, cela pourrait entraîner un engouement important pour l’adoption des voitures électriques. La voiture chinoise MG4 est également considérée comme offrant l’un des meilleurs rapports qualité/prix sur le marché.

Un tarif qui ne doit pas se juger qu’à l’achat

La comparaison entre les voitures électriques et thermiques doit prendre en compte l’ensemble du cycle de vie des véhicules. Les voitures électriques réduisent considérablement l’écart lorsqu’elles sont utilisées. C’est pourquoi le gouvernement souhaite aider les ménages modestes à passer à l’électrique en proposant des offres de Leasing Social.

La voiture électrique d’occasion est souvent la première étape pour de nombreux conducteurs qui souhaitent passer à l’électrique. Les constructeurs misent sur ce marché pour toucher un public plus large. Bien que les choses évoluent, il faudra encore attendre un peu avant que les voitures électriques aient un prix similaire aux voitures thermiques actuelles. En attendant, rouler en électrique est tendance !

Articles

Pages