Sinistre automobile après une tempête

Déclarer un sinistre automobile après une tempête

Si votre voiture a subi des dommages causés par une tempête de grêle, des vents violents, de la neige ou une inondation, il est important de savoir que votre assurance automobile offre des garanties spécifiques pour ce type d’intempéries. Voici nos conseils sur la manière de déclarer correctement votre sinistre et d’obtenir un remboursement rapide. Pro Auto vous dit tout !!

Sinistre automobile après une tempête : Quelles garanties protègent votre voiture ?

Catastrophe naturelle : pas toujours présente

La garantie contre les catastrophes naturelles est incluse dans de nombreux contrats d’assurance automobile, à l’exception de certaines formules au tiers. Cependant, pour que cette garantie soit activée, un arrêté ministériel doit être publié au Journal officiel. Malheureusement, cela peut prendre du temps, voire ne jamais se produire. De plus, cette protection peut ne pas suffire si les dommages causés par la tempête (neige, grêle ou vents) sont modérés et n’ont touché que peu de personnes. Pour être certain que vos dommages seront couverts, il est recommandé de souscrire à d’autres garanties plus fiables.

Tempête, événements climatiques : une protection large mais sous conditions

La garantie tempête, également appelée assurance grêle ou événements climatiques, couvre généralement les dommages causés à votre voiture par des phénomènes naturels tels que des vents violents, des ouragans, des tempêtes de grêle ou de neige. Pour être considéré comme une tempête en termes d’assurance, l’événement doit remplir certaines conditions :

– Cette garantie doit être incluse dans votre contrat d’assurance. Elle est rarement présente si vous avez une assurance au tiers, mais presque toujours incluse si vous avez choisi une formule tiers plus, médiane ou tous risques.
– La zone touchée par la tempête peut parfois être importante. Par exemple, de nombreux véhicules ou habitations situés dans un rayon de 5 km autour de vous ont été endommagés.
– Souvent, votre assureur exige que les vents aient soufflé à plus de 100 km/h.
– Il peut arriver que les dommages ne soient pas remboursés si vous étiez au volant pendant le pic de la tempête. Votre assureur considère cela comme de l’imprudence et n’a donc pas à prendre en charge les réparations.

En ce qui concerne la garantie bris de glace, elle est plus souple et couvre les dommages moins importants. Elle peut s’appliquer dans plusieurs cas :

– Si vous n’avez pas de garantie spécifique pour les événements climatiques.
– Si votre assureur refuse de vous indemniser car les vents, chutes de neige ou grêle n’étaient pas assez violents ou trop localisés.
– Si seules les vitres de votre voiture ont été endommagées, par exemple à cause de la grêle.

Cependant, il est important de noter que seules les vitres, les phares avant et le pare-brise sont généralement couverts par cette garantie.

Tous risques : toujours couvert pour un sinistre automobile après une tempête ?

Si aucune des garanties mentionnées précédemment ne peut vous aider à obtenir une compensation, vous devriez envisager d’opter pour une couverture tous risques. Cette couverture est la plus adaptée dans les situations où les autres garanties ne s’appliquent pas.

Par exemple, si un arbre tombe sur votre voiture sans qu’il y ait de catastrophe naturelle ou si un lac déborde sans qu’il y ait de calamité naturelle. La couverture tous risques vous protégera dans ces cas-là et vous permettra d’obtenir une indemnisation appropriée.

Comment être bien indemnisé après un sinistre automobile après une tempête ?

La déclaration de sinistre à votre assureur

Votre démarche pour déclarer un sinistre dû à une tempête est similaire à celle pour d’autres types de dommages. Selon la garantie que vous avez souscrite, vous disposez d’un certain délai pour informer votre assureur :

Pour une catastrophe naturelle, vous avez 10 jours à partir de la publication de l’arrêté officiel reconnaissant cet événement. Cependant, il est recommandé de ne pas attendre ce délai et d’utiliser une autre garantie si possible.

Pour les dommages causés par une tempête, des événements climatiques, de la grêle ou un bris de glace, vous disposez de 5 jours à compter de l’événement. Afin de prouver l’ampleur des dégâts, il est conseillé de joindre à votre déclaration des articles de presse et des témoignages.

Certains assureurs peuvent également exiger un certificat d’intempérie délivré par Météo France. Veuillez noter que ce certificat coûte environ 70 euros et n’est pas remboursé par votre assureur.

Vous pouvez télécharger un modèle de lettre de déclaration de sinistre et l’envoyer à votre assureur en cliquant ici.

Combien allez-vous toucher pour un sinistre automobile après une tempête ?

Le montant que vous recevez dépendra de l’étendue des dommages et des garanties incluses dans votre contrat d’assurance automobile. Selon la garantie choisie, le montant restant à votre charge après les réparations peut varier.

En général, la franchise pour le bris de glace est généralement plus basse que celle pour les autres types de dommages, ce qui signifie que vous aurez moins à payer. Pour les sinistres liés aux catastrophes naturelles, il existe une franchise légale de 380 euros. La franchise pour les garanties liées aux tempêtes et aux événements climatiques est souvent similaire à celle des catastrophes naturelles.

N’oubliez pas de consulter nos conseils sur l’indemnisation en cas de sinistre. Si vous avez besoin d’une assurance automobile qui vous protège contre les tempêtes, nous vous invitons également à lire notre article sur l’assurance habitation et la garantie tempête.

Articles par catégorie