ces équipements automobiles obligatoires en 2024 avec le règlement GSR 2

partir de juillet 2024, les véhicules neufs en Europe devront être équipés de nouveaux dispositifs de sécurité, selon le règlement européen GSR II.

Ces équipements comprennent des boîtes noires, des systèmes d’alerte de survitesse, des aides au freinage d’urgence, des détecteurs de fatigue et de somnolence, des régulateurs de vitesse adaptatifs, des alertes de franchissement de ligne et des éthylotests avant démarrage.

Cette initiative vise à réduire les accidents mortels sur les routes, avec un objectif de zéro décès d’ici à 2050. Bien que ces mesures représentent un défi pour les constructeurs, elles sont accueillies positivement pour la sécurité routière.

équipements automobiles obligatoires
Équipements automobiles obligatoires

Avez-vous déjà réfléchi à l’impact des nouvelles réglementations sur la sécurité routière et ce que cela pourrait signifier pour vous ?

Chaque année, les accidents de la route font des milliers de morts. Pour faire face à ce problème, les nouvelles automobiles seront désormais équipées de nombreux dispositifs de sécurité qui ont tous un but bien précis : faire baisser le nombre d’accidents et sauver des vies. En 2023, 3 170 personnes ont été tuées sur les routes françaises, indique le site Statista. L’Union européenne a donc décidé d’agir avec détermination, et des changements majeurs vont entrer en vigueur dès l’été prochain.

Une nouvelle ère pour la sécurité routière en Europe

À partir du 7 juillet 2024, tous les véhicules neufs seront désormais équipés d’une trentaine de nouveaux dispositifs de sécurité. Ces modifications sont en application du règlement de l’UE N°2019/2144 GSR II (Global Safety Regulation II). Cette initiative vise à réduire de manière significative les accidents mortels sur les routes européennes.

Pourquoi ces nouveaux équipements sont-ils nécessaires ?

Avec cette nouvelle réglementation, l’Union européenne avec le règlement GSR 2 souhaite sauver près de 25 000 vies d’ici à 2038. L’UE mise beaucoup sur le GSR II, et les experts en sécurité routière se montrent optimistes. « La Commission a frappé un grand coup », a même félicité l’un d’eux, interrogé par BFMTV. Selon Róża Thun, députée démocrate-chrétienne polonaise, « cette législation va permettre de sauver des milliers de vies dans les années à venir. Notre priorité a toujours été la sécurité des usagers de la route, notamment des plus vulnérables ».

Voici les équipements voitures obligatoires en 2024

À partir du mois de juillet, plusieurs nouveaux équipements deviendront obligatoires sur les véhicules neufs. Parmi eux, la présence d’une boîte noire (enregistreur de données d’événements). Ce dispositif, semblable à celui utilisé dans les avions, permet d’analyser les données récoltées avant un accident.

Qu’est-ce qu’une boîte noire pour automobile et pourquoi est-elle essentielle ?

La boîte noire enregistre toutes les informations cruciales avant un accident, telles que la vitesse du véhicule, l’usage des freins, et même les actions du conducteur. Ces données sont essentielles pour comprendre les causes d’un accident et améliorer continuellement la sécurité des véhicules.

Qu’est-ce que l’alerte de survitesse et comment fonctionne-t-elle ?

Un autre élément clé de ces nouveaux équipements est l’alerte de survitesse avec lecture automatique des panneaux. Ce système avertira le conducteur lorsqu’il dépasse la limite de vitesse autorisée, réduisant ainsi les risques d’accidents liés à la vitesse excessive.

L’aide au freinage d’urgence, un sauveur de vies

Tout comme l’aide au freinage d’urgence, ce système permet au véhicule de freiner de manière autonome si un obstacle imprévu, tel qu’un piéton, se trouve sur la route. Cette technologie est particulièrement utile dans les zones urbaines où les piétons sont nombreux et les situations d’urgence fréquentes.

Détecteurs de fatigue et somnolence : des alliés de taille pour les conducteurs

Parmi les autres équipements obligatoires figurent les détecteurs de fatigue et de somnolence. Ces dispositifs avertissent le conducteur lorsqu’ils détectent des signes de fatigue, l’encourageant ainsi à prendre une pause et à éviter les accidents dus à l’endormissement au volant.

Les régulateurs de vitesse adaptatifs et les alertes de franchissement de ligne

Les régulateurs de vitesse adaptatifs ajustent automatiquement la vitesse du véhicule en fonction du trafic, offrant une conduite plus fluide et sécurisée. Les alertes de franchissement de ligne signalent au conducteur lorsqu’il sort de sa voie sans utiliser les clignotants. Ces systèmes visent à prévenir les collisions causées par des changements de voie inattendus.

Éthylotest avant démarrage : une mesure contre l’alcool au volant

Enfin, une pré-installation permettant d’effectuer un éthylotest avant de démarrer le véhicule sera également obligatoire. Ce dispositif empêche le démarrage du véhicule si le conducteur a consommé de l’alcool, réduisant ainsi les risques d’accidents liés à l’alcool au volant.

Comment ces dispositifs peuvent-ils vraiment sauver des vies ?

Ces différents équipements viseront à minimiser les différentes causes d’accidents de la route, depuis les erreurs humaines jusqu’aux failles technologiques. En obligeant les conducteurs à utiliser ces dispositifs, l’Union européenne s’engage fermement vers son objectif « zéro mort sur les routes » d’ici 2050.

Quels sont les autres pays qui mettent en place de telles réglementations ?

Bien que l’Europe prenne des mesures audacieuses avec le GSR II, d’autres pays comme les États-Unis, le Japon et certaines nations de l’Asie Pacifique ratifient aussi des réglementations strictes sur la sécurité des véhicules. Ces pays visent également à réduire considérablement leur taux d’accidents mortels.

Quelles seront les implications pour les constructeurs automobiles ?

Ces nouvelles exigences représentent un défi majeur pour les constructeurs automobiles. Ils devront adapter leurs modèles actuels pour répondre aux nouvelles normes de sécurité, ce qui pourrait engendrer des coûts supplémentaires et nécessiter des investissements importants en recherche et développement.

Comment les consommateurs réagiront-ils à ces changements ?

Les consommateurs devraient, en grande majorité, accueillir positivement ces changements. La sécurité routière est une préoccupation majeure pour de nombreux conducteurs, et ces nouveaux équipements apporteront une tranquillité d’esprit supplémentaire. Toutefois, il pourrait y avoir des inquiétudes concernant l’augmentation du coût des nouvelles automobiles dû à ces ajouts technologiques.

Quels seront les premiers signes visibles de l’efficacité de ces mesures ?

Il faudra probablement attendre quelques années pour voir les effets complets de ces mesures sur la réduction des accidents mortels. Cependant, les experts prévoient déjà une diminution progressive des accidents mortels et des blessures graves au fur et à mesure que ces dispositifs seront utilisés.

Pour éviter que les automobilistes ne désactivent ces nouveaux équipements (les alertes en particulier), ces derniers deviendront de nouveau actifs à chaque démarrage du véhicule. Pour rappel, l’Union européenne s’est lancée comme objectif « zéro mort sur les routes » d’ici 2050.

Cette nouvelle législation marque un tournant décisif pour la sécurité routière en Europe. Les différents dispositifs rendus obligatoires constituent un arsenal complet pour lutter contre les principales causes d’accidents. Une démarche saluée par les experts et qui, espérons-le, changera positivement le paysage de la conduite automobile.

Comment préparer son véhicule en amont de ces changements ?

Il est conseillé aux actuels propriétaires de véhicules d’envisager des options pour mettre à jour ou ajouter de nouveaux dispositifs à leurs automobiles, même s’ils ne sont pas encore légalement requises sur les voitures plus anciennes. C’est un moyen d’anticiper et de s’habituer aux futurs standards.

Équipements automobiles obligatoires avec le règlement GSR 2 en conclusion

En conclusion, l’ensemble de ces nouveaux dispositifs vise une chose : la sécurité routière. Le règlement GSR II et ses innovations technologiques marquent assurément le début d’une nouvelle ère pour la conduite automobile en Europe. Adaptez-vous dès maintenant pour une route plus sûre !

Questions fréquemment posées sur les nouvelles réglementations de sécurité routière des équipements auto obligatoires en 2024

1. Les dispositifs de sécurité seront-ils rétroactifs aux anciens modèles de voitures ? Non, la réglementation concerne uniquement les véhicules neufs à partir de juillet 2024. Cependant, il est toujours possible de faire installer certains dispositifs sur les véhicules existants.

2. Les véhicules électriques sont-ils également concernés par ces nouvelles réglementations ? Oui, tous les types de véhicules neufs, y compris les véhicules électriques, devront se conformer aux nouvelles normes de sécurité.

3. Quelles seront les sanctions pour non-respect de ces nouvelles normes de sécurité routière ? Les détails concernant les sanctions spécifiques n’ont pas encore été entièrement dévoilés, mais il est probable que les constructeurs et les propriétaires de véhicules non conformes s’exposent à des amendes sévères.

4. Ces nouvelles réglementations affecteront-elles le coût des assurances automobiles ? Il est possible que les nouvelles mesures de sécurité entraînent des réductions de primes d’assurance, car elles visent à réduire les accidents et les coûts associés.

En espérant que ces informations vous apporteront une meilleure compréhension de l’impact des nouvelles réglementations sur la sécurité routière et ce que cela peut signifier pour vous. Conduisez prudemment et respectez la réglementation pour contribuer à un objectif commun : la sécurité de tous les usagers de la route.

Articles par catégorie