Conseils essentiels pour éviter l’arnaque au compteur lors de l’achat d’une voiture d’occasion

En France, 10% des voitures d’occasion sont concernées par la fraude au compteur kilométrique. Voici comment s’en prémunir.

Arnaque au compteur voiture : d’après L’association Mobilité Club France, une pratique trompeuse affectant significativement le marché des véhicules d’occasion : le rajeunissement des compteurs kilométriques. Surprenante mais facile à réaliser, cette fraude est indétectable pour un œil non averti. pro-automobile.fr  vous dit tout.

Arnaque au compteur voiture

En France, l’achat d’une voiture d’occasion nécessite prudence, surtout concernant le kilométrage. Des fraudes, comme la modification des compteurs, sont fréquentes. Les acheteurs doivent vérifier l’historique du véhicule via Histovec ou CarVertical, offrant des informations clés sur l’entretien et les éventuelles anomalies kilométriques.

En cas de suspicion de fraude, l’acheteur a le droit de recourir à un avocat spécialisé en droit automobile. La justice peut intervenir si une arnaque est avérée. Il est essentiel de s’informer sur les obligations légales et les conseils pratiques en matière d’achat auto pour éviter de devenir victime de ces pratiques.

Comment les fraudeurs opèrent-ils pour réaliser une arnaque au compteur voiture ?

Les fraudeurs opèrent en manipulant les compteurs kilométriques des véhicules d’occasion, une pratique malheureusement répandue, surtout dans les transactions transfrontalières en Europe. Voici comment ils procèdent :

  1. Modifier le kilométrage ne requiert aucune compétence technique avancée. Il suffit de se procurer un boîtier OBD à bas coût sur Internet pour ajuster le compteur en quelques minutes.
  2. Outils de Réinitialisation : Ils utilisent des outils électroniques sophistiqués pour réduire le kilométrage affiché par le compteur. Ces appareils peuvent se connecter facilement à l’ordinateur de bord du véhicule. 
  3. Modification Logicielle : Dans certains cas, un logiciel est employé pour interférer avec le système électronique de la voiture et réduire le kilométrage.
  4. Absence de Traçabilité : Les véhicules importés ou ceux ayant traversé plusieurs pays ont souvent une historique moins transparente, rendant les falsifications de kilométrage plus difficiles à détecter.
  5. Fausse Documentation : Des documents tels que les carnets d’entretien peuvent être falsifiés pour appuyer le kilométrage modifié.

Cette fraude vise à augmenter artificiellement la valeur de revente du véhicule. Les acheteurs doivent donc être vigilants, en vérifiant l’historique du véhicule via des bases de données comme Histovec en France ou en faisant inspecter le véhicule par un professionnel indépendant avant l’achat.

Modifier le kilométrage ne requiert aucune compétence technique avancée. Il suffit de se procurer un boîtier OBD à bas coût sur Internet pour ajuster le compteur en quelques minutes.

Conseils pour les acheteurs : comment éviter une arnaque au compteur voiture ?

  1. Soyez vigilant face aux annonces attractives : un prix trop bas ou des détails flous doivent éveiller les soupçons.
  2. Privilégiez les véhicules de première main avec un carnet d’entretien complet.
  3. Exigez des justificatifs : carnet d’entretien, factures, rapport de contrôle technique.
  4. Inspectez les indices physiques : un volant, des pédales ou des sièges usés peuvent trahir un kilométrage plus élevé.
  5. Sollicitez un expert : avant toute transaction, un essai sur route avec un professionnel peut s’avérer décisif.

Les conséquences d’une arnaque au compteur voiture

Une arnaque au compteur de voiture a des conséquences significatives pour l’acheteur :

  1. Surpaiement : L’acheteur paie souvent un prix supérieur à la valeur réelle du véhicule, trompé par un kilométrage artificiellement bas.
  2. Coûts de Réparation Élevés : Avec un kilométrage sous-estimé, l’acheteur risque de rencontrer des problèmes mécaniques majeurs non anticipés. Ces réparations peuvent être coûteuses, affectant la rentabilité de l’achat.
  3. Sécurité Compromise : Les véhicules avec un kilométrage réel élevé peuvent présenter des risques de sécurité non détectés, comme l’usure des freins ou d’autres composants critiques.
  4. Difficultés de Revente : Si l’acheteur découvre ultérieurement la fraude et souhaite revendre le véhicule, il peut rencontrer des difficultés, notamment en termes de perte de valeur et de crédibilité.
  5. Problèmes Légaux : En cas de revente du véhicule sans divulguer la fraude initiale (souvent par ignorance), l’acheteur peut se retrouver involontairement impliqué dans des complications juridiques.

Histovec : un outil pour contrer la fraude au compteur voiture

La plateforme Histovec est effectivement un outil précieux pour les acheteurs de voitures d’occasion en France. Voici comment elle fonctionne et pourquoi elle est importante :

  1. Historique Détaillé : Histovec fournit un historique complet du véhicule, y compris les kilométrages enregistrés lors des contrôles techniques, les changements de propriétaires, les sinistres éventuels, et d’autres informations pertinentes.
  2. Prévention de la Fraude : En accédant à ces données, les acheteurs peuvent détecter des incohérences dans le kilométrage, ce qui peut indiquer une manipulation du compteur.
  3. Transparence : L’accès à cette information renforce la transparence dans les transactions de véhicules d’occasion et aide à établir la confiance entre vendeurs et acheteurs.
  4. Signal d’Alarme : Si un vendeur refuse de fournir l’historique Histovec ou semble réticent à partager ces informations, cela peut être considéré comme un avertissement. Cela peut suggérer que le vendeur a quelque chose à cacher concernant l’historique du véhicule.

Il est donc fortement conseillé aux acheteurs d’exiger et de consulter l’historique Histovec avant de finaliser l’achat d’un véhicule d’occasion. Cela peut non seulement éviter des coûts futurs en réparations inattendues mais aussi assurer la sécurité et la conformité du véhicule à ses caractéristiques annoncées.

Rappel de la loi pour une arnaque au compteur voiture

Vous avez tout à fait raison. L’arnaque au kilométrage est un délit sérieux et la loi prévoit des sanctions sévères pour ceux qui s’y livrent. En France, la manipulation frauduleuse du compteur kilométrique d’un véhicule est passible de peines rigoureuses :

  1. Peines d’Emprisonnement : Les individus reconnus coupables de cette fraude peuvent être condamnés jusqu’à deux ans de prison.
  2. Amendes Considérables : En plus de la peine de prison, une amende pouvant s’élever à 300 000 euros peut être imposée, reflétant la gravité de l’infraction.

Cette législation vise à dissuader la fraude et à protéger les consommateurs contre les pratiques commerciales malhonnêtes. Il est donc crucial pour les acheteurs de véhicules d’occasion d’être vigilants et de s’assurer de la véracité du kilométrage affiché, en utilisant des outils tels que Histovec et en demandant des conseils juridiques appropriés en cas de soupçon de fraude.

Articles

Pages